La résilience incroyable de la santé autochtone

Nous continuons à apprendre plus de choses sur la santé des Autochtones

Mise à jour décembre 2018

Determinants of Indigenous Peoples' Health, Second Edition: Beyond the Social
Determinants of Indigenous Peoples'
Health, Second Edition: Beyond the Social

Publié en 2015, Determinants of Indigenous Peoples’ Health in Canada: Beyond the Social était une première dans le domaine de la santé publique : un ouvrage portant sur la santé des peuples autochtones rédigé surtout par des auteurs autochtones, exprimant toute une gamme d’opinions autochtones et présentant une foule de sujets liés à la santé et au bien-être des peuples autochtones. Il a suscité tant d’enthousiasme qu’on a demandé aux éditeurs d’en publier une deuxième édition, ce qu’ils ont fait en 2018.

En plus de reprendre le contenu de la première édition, cette deuxième édition l’a réorganisé autrement et y a ajouté trois chapitres importants : un poème de Liz Howard, une réflexion poétique personnelle de Helen Knott et un extrait du rapport Violence on the Land, Violence on Our Bodies de la Women’s Earth Alliance et du Native Youth Sexual Health Network. Il semble significatif que ces trois nouveaux chapitres fassent entendre les voix puissantes de jeunes femmes autochtones et qu’ils affermissent le lien qui existe entre nos terres et nos corps à la lumière de la santé autochtone et de la guérison. Nous espérons que cette seconde édition continue de contribuer aux importantes conversations que nous avons sur les intersections, les complexités et les incroyables résiliences de la santé autochtone au xxie siècle, époque où nous continuons à apprendre plus de choses sur la santé des Autochtones et à les faire connaître davantage.

 


 

Une histoire de Determinants of Indigenous Peoples' Health In Canada

Parfois, il arrive de très bonnes choses lors d’un déjeuner-conférence.

Un matin de la fin de l’automne 2011, Mmes Margo Greenwood, Ph. D., et Charlotte Reading, Ph. D., toutes deux des universitaires autochtones de premier plan qui travaillent, sur un plan général, dans le domaine de la santé et du bien-être des Autochtones, se sont assises avec Mme Sarah de Leeuw, Ph. D., une conceptrice-rédactrice et géographe qui travaille dans une faculté de médecine. On a commandé du café. Il a été question de séances de la veille. Des décisions ont été prises : omelettes ou flocons d’avoine, un toast plutôt que des pommes de terre rissolées.

Margo Greenwood, Ph. D. et Sarah de Leeuw, Ph. D.
© Crédit photo : Communications de l'UNBC

Et on a fait remarquer au passage qu’un livre écrit par des Autochtones sur les déterminants de la santé manquait cruellement au Canada.

Ce déjeuner, au cours duquel la conversation a roulé de l’achat de chaussures aux enfants et à la famille, du surmenage aux poursuites judiciaires intentées pour faire valoir les droits des peuples autochtones à travers le pays, a été la genèse de l’ouvrage Determinants of Indigenous Peoples' Health In Canada: Beyond the Social récemment publié sous la direction de Greenwood, de Leeuw, Reading et Lindsay (Canadian Scholars’ Press, 2015).

Cette conversation originelle importe parce qu’elle a établi à la fois une idée et un besoin : bien que, en 2011, un cadre des déterminants sociaux de la santé (DSS) s’imposait de plus en plus comme moyen d’appréhender les inégalités en matière de santé au Canada, et alors que les cadres des DSS confirmaient que le colonialisme était peut-être le facteur le plus décisif à l’origine des problèmes de santé dans la population autochtone dans le pays, presque rien n’avait été écrit sur le sujet par les peuples autochtones et la littérature était pour ainsi dire silencieuse quant aux limites du concept de « social ».

Une feuille blanche a circulé entre Greenwood, Reading et de Leeuw; des listes ont été dressées d’universitaires, de militants, de cliniciens et de dirigeants communautaires autochtones de premier plan qui auraient vraisemblablement des choses à dire concernant le bien-être des Premières Nations, des Métis et des Inuits au Canada. Un peu plus tard, alors que les chapitres écrits par des auteurs d’un bout à l’autre du Canada commençaient à arriver, des artistes autochtones ont également été invités à fournir des œuvres qui voulaient éclairer avec créativité les questions relatives à la santé des Autochtones. Il y a eu des poèmes, des nouvelles, des reproductions de mâts totémiques contemporains, le tout croisant des recherches de théoriciens des langues autochtones, d’universitaires bispirituels, de médecins des Premières Nations, de décideurs en matière de politique de santé, de généalogistes métis et de chercheurs en génétique.

Le résultat final est un livre qui, comme l’indique une critique, « apporte un correctif bienvenu aux ouvrages dominants qui présentent des points de vue simplistes et essentialistes tant sur la culture que sur le statut des Autochtones... ». C’est important parce que les inégalités en matière de santé qui touchent les peuples autochtones au Canada peuvent être considérées comme une épidémie nationale, une réalité à comprendre, à discuter et à enseigner avec toute la complexité et les nuances qui sont de mise pour d’autres problèmes contemporains pressants. Par-dessus tout, Determinants of Indigenous Peoples' Health In Canada: Beyond the Social traite des inégalités en mettant de l’avant les voix et les expériences des peuples autochtones.

Dans un sens, c’est une chance que la conversation qui a été à l’origine de ce livre se soit engagée au déjeuner : Mme Greenwood s’est rendu compte il y a longtemps qu’un des meilleurs moyens de créer et de diffuser des connaissances sur les peuples autochtones est « de dresser une table, d’inviter les gens à s’y asseoir, de partager, de visiter ». L’ouvrage Determinants of Indigenous Peoples' Health In Canada: Beyond the Social est une invitation à partager, à considérer le savoir sur la population autochtone tel qu’écrit par la population autochtone. Comme le dit Javier Mignone, de l’Université du Manitoba : « Ce livre apporte un nouvel éclairage, remet en question le regard que nous portons sur les déterminants sociaux de la santé parmi les peuples autochtones au Canada. C’est un texte créatif que je recommande vivement. »

Vous pouvez commander Determinants of Indigenous Peoples' Health In Canada: Beyond the Social à la librairie de votre quartier ou en ligne, auprès de Canadian Scholars’ Press : www.cspi.org/books/determinants-of-indigenous-peoples-health-in-canada. L’ouvrage a bénéficié du soutien du Centre de collaboration nationale de la santé autochtone (CCNSA) et d’un appui financier de l’Agence de la santé publique du Canada.

 

Connectez-vous au CCNSA