La terre, la famille et l'identité : Contextualiser la santé et le bien-être des Metis

Castle Butte, Big Mud Valley, Saskatchewan
Castle Butte, Big Mud Valley, Saskatchewan, © iStockPhoto 482078249

La terre, la famille et l’identité : Contextualiser la santé et le bien-être des Metis est rédigé par l'universitaire et historienne metisse Brenda MacDougall. Son ouvrage trace la chronologie des Metis au Canada − un peuple et une culture bien distincts − qui ont émergé à travers des mariages entre les « commerçants français, écossais et anglais avec principalement, mais pas exclusivement, des femmes cries, dénées, saulteaux ou anichinabées, et assiniboines » (p. 9). Grâce à cette exploration, elle souligne comment la parentalité (wahkootowin) et la culture, la souveraineté et la gouvernance métisses sont essentielles à l'identité, à la santé et au bien-être.

Les Métis sont l'un des trois peuples autochtones reconnus par la Constitution canadienne. Malgré cette reconnaissance, ils ont été en grande partie exclus des responsabilités fiduciaires et des garanties juridiques des Premières Nations et des Inuits au Canada. De plus, leur identité autochtone et leur statut de nation ont souvent été contestés, voire carrément oubliés, dans le contexte canadien. Pourtant, les Metis ont des expériences coloniales semblables à celles des Premières nations et des Inuits. Ils ont été et continuent d’être influencés par les politiques, les lois et les pratiques coloniales, y compris la dépossession de terres ancestrales; la marginalisation et la discrimination sociale, politique et économique; et l’enlèvement d’enfants par le biais de pensionnats indiens et de services d'assistance à l'enfance. Les traumatismes intergénérationnels et historiques vécus par les peuples métis sont responsables des problèmes de santé et de bien-être qu'ils éprouvent par rapport aux allochtones. On continue à manquer de recherches, preuves et études longitudinales cohérentes sur les déterminants de la santé et du bien-être des Metis.

Commerçants de fourrures Métis sur les Plaines, 1872-1873
© Crédit : Bibliothèque et Archives Canada, réf. DAPDCAP90314,
« Commerçants de fourrures Métis sur les Plaines, 1872-1873 ».

Après un survol historique approfondi des expériences metisses, l'auteure se tourne vers l'émergence et la résurgence du leadership politique et la création d'organisations représentatives qui ont participé aux revendications territoriales, aux droits de chasse et de pêche, aux programmes d'autodétermination, d'éducation, d'économie, et de santé et de bien-être propres aux Metis. Les décisions historiques, telles que les décisions Powley (2003) et Daniels (2016), constituent des avancées dans les droits des Metis et, selon MacDougall, « représentent un nouvel espoir pour leur santé, leur bien-être et leur sécurité culturelle » (p. 25).

Connectez-vous au CCNSA