Livrets de ressources sur la santé et bien-être des enfants

 

Comment pouvons-nous devenir les parents dont nos enfants ont besoin? Quatre nouveaux livrets de ressources peuvent aider les parents des Premières Nations et métis à répondre à cette question importante. Ces livrets ont été élaborés par le Centre de collaboration nationale de la santé autochtone (CCNSA), en collaboration avec la BC First Nations Health Authority (FNHA), pour fournir d'importants renseignements, stratégies et conseils sur les compétences parentales, ainsi que d'autres ressources pouvant aider les parents à élever des enfants sains, résilients et sûrs d’eux-mêmes, qui se sentent en sécurité et qui sont capables de faire confiance. Cette série de livrets adopte une approche pratique positive, tout en cherchant à communiquer le message suivant : « Même si l’on n’a pas eu les parents que l’on aurait souhaité avoir ou dont on aurait eu besoin, on peut devenir les parents dont notre enfant a besoin. » 

 

Le livret intitulé Grandir en bonne santé porte avant tout sur les moyens que les parents peuvent emprunter pour garder leurs nourrissons et leurs enfants en bonne santé au moyen d'une alimentation saine, d'activité physique et de soins corporels. Il présente de l'information sur les éléments traditionnels, des moyens de préparer des repas sains tout en respectant son budget ainsi que des façons économiques ou gratuites d'encourager les enfants à mener une vie active. Il renferme également des renseignements sur d'autres sujets liés à la santé et au bien-être, comme le sommeil, les examens médicaux réguliers, les vaccins et la sécurité des enfants. Ce document est fondé sur une vision holistique de la santé et du bien-être, et offre des suggestions reliant corps et esprit. Par exemple, la cueillette de petits fruits permet aux adultes et aux enfants de participer ensemble à une activité saine gratuite. Elle rehausse la confiance en soi et favorise la coordination tout en enseignant aux enfants l'origine des aliments, le respect pour le territoire et la patience.

 

Le livret intitulé Les liens familiaux présente de l'information à l'intention des parents sur la formation de liens affectifs avec leurs enfants, le développement d’une relation d’attachement sécurisante et les relations avec la famille élargie et la communauté. L’importance de renforcer ces liens est ancrée dans la culture et les valeurs traditionnelles des Premières Nations et métisses : « Traditionnellement, les parents se considéraient responsables de l’esprit de leur enfant. Les enfants étaient des cadeaux sacrés et étaient aimés inconditionnellement. On s’occupait d’eux immédiatement et on les réconfortait toujours lorsqu’ils pleuraient. Ainsi, les enfants avaient développé des liens solides avec leur famille et leur communauté. Ils savaient qui ils étaient et connaissaient leur place au sein de la société. » On y traite également de certaines difficultés que les parents doivent surmonter, comme le besoin de guérir, de prendre soin de soi et d’obtenir de l'aide, le cafard après l'accouchement (baby blues) et la dépression postpartum. Comme c'est le cas pour les autres livrets de cette série, on y fournit des conseils pratiques que les parents peuvent suivre avec leurs enfants aux différents stades de leur développement, allant de la période prénatale (grossesse) jusqu'à l'âge de six ans.

 


 

Le livret intitulé Les parents en tant que premiers enseignants porte sur l'apprentissage de la petite enfance au moyen des expériences et du jeu. Comme l’indiquait Shawn A-in-Chut Atleo, chef national de l’Assemblée des Premières Nations, l’avenir prometteur que nous visons pour nos enfants « commence chez soi par l’amour et la bienveillance ». Ce livret insiste sur l’importance pour les enfants des Premières Nations ou métis d’être exposés à leur langue et à leur culture durant leurs premières années, car elles constituent le fondement de leur identité. On y traite de stratégies disciplinaires positives telles que les louanges, les périodes de rapprochement, les distractions et les conséquences naturelles. Pour aider les parents à devenir les meilleurs enseignants possible, on les encourage à se tourner vers leur cercle de soutien (amis, membres de la famille élargie, Aînés, ancêtres et ressources communautaires).

 

 

Le livret intitulé La paternité, c'est pour la vie explique pourquoi les pères sont importants et comment apprendre à devenir père, et suggère certaines approches à adopter dans différentes situations. On y reconnaît le fait que de nombreux hommes ont grandi en l'absence d'un père qui s'impliquait et on y offre les paroles d’encouragement suivantes : « Ce qu’il y a de mieux au sujet de la vie, c’est qu’elle a lieu dans le présent. Chaque moment, vous pouvez choisir un chemin de guérison. Chaque pas que vous faites vers votre propre guérison est un pas qui vous aide à devenir un meilleur père. » On y traite de nombreuses façons dont les hommes peuvent devenir des pères efficaces et sûrs d'eux-mêmes, notamment en fournissant à leurs enfants un lieu sûr pour grandir, en leur montrant de l’affection, en respectant leur mère et en devenant un modèle en vue de créer un climat de confiance et de respect. On y suggère plusieurs façons dont les hommes peuvent s'impliquer aux différentes étapes de la vie de leurs enfants, notamment en prenant soin d’eux, en leur apprenant des choses, en jouant avec eux et en leur transmettant des traditions familiales.

 

Pour que l’importante information contenue dans cette série de livrets soit diffusée à grande échelle, quelque 30 000 exemplaires ont été distribués aux communautés, aux fournisseurs de services ainsi qu’aux organismes en contact avec les parents des Premières Nations et métis un peu partout en Colombie-Britannique comme les Aboriginal Head Start Programs, les programmes de santé mentale mère-enfant et les centres d'amitié.

 

Pour en savoir plus, communiquez avec :

 

Connectez-vous au CCNSA